Accueil Articles Archives Régions Commander Contacts





La Gazette des Terroirs



Charente-
Maritime



Petit tour d'horizon
Carte de la Gironde et sa préfecture Bordeaux. Sans aucun lien.

La Charente-Maritime est formée de deux provinces de l'ancien régime : l'Aunis et la Saintonge. Lors de la conquête des Gaules de 58 à 51 avant J.-C. par Jules César que l'on trouve mention, pour la première fois, des habitants de la Charente-Maritime : les Santons. L'intervention romaine se fait sur la demande de certains peuples gaulois menacés par le déplacement des Helvètes vers le pays santons. Après la conquête, Rome organise la Gaule en plusieurs provinces, dont l'Aquitaine qui s'étend de la Loire aux Pyrénées, de l'Atlantique à l'Auvergne et dont la première capitale, au Ier et début du IIe siècle, est Médiolanum Santonum (« au milieu des Santons ») l'actuelle ville de Saintes.

Il reste d'importants vestiges de cette époque comme l'Arc de Germanicus, l’amphi-théâtre, de nombreuses colonnes et autres sculptures de cette époque. Le « pagus » (pays) de Saintes est riche par l'activité maritime (Portus Santonum en cours de fouil-les au sud de Royan) et par ces exportations d'eau-de-vie et de laine vers l'ensemble de la Gaule jusqu'à Cologne. Au Moyen-Âge, la Saintonge tombe aux mains des Wisi-goths qui occupent l'ensemble de l'Aquitaine de l'époque : c'est le royaume de Toulouse. À la fin du Ve siècle Clovis étend la domination franque sur l'ensemble du sud-ouest de la Gaule.

La Rochelle fondée au XIe siècle se voit dotée par les ducs d’Aquitaine et comtes du Poitou d'une commune. Ce droit permet une autonomie locale favorisant les activités maritimes de ce port. La Rochelle, mais aussi Brouage, deviennent alors d'importants centres de commerce. La Charente-Maritime devient le principal producteur de sel et commerce avec les marchands de la ligue hanséatique (Angleterre, Hollande, Allemagne, Scandinavie et Russie). Chaque année, des navires de l'ensemble du nord de l'Europe viennent dans les ports d'Aunis et de Saintonge pour acheter du sel nécessaire à la conservation des aliments. Ils se fournissent aussi en vin qui, à l'époque, est l'un des rares a ne pas tourner en vinaigre durant le transport maritime. Les bénéfices du commerce et la richesse (céréales et élevage) de l'arrière-pays participent à l'activité artistique de ce département.

« La Saintonge se couvre d'un voile blanc ». Cette expression fait référence au commerce du sel qui permet de construire de nombreux édifices religieux dont la pierre calcaire blanche est la caractéristique. De nombreuses carrières fournissent des pierres de qualité (plus tard les carrières de Crazannes et de Port-d'Envaux fourniront le socle de la Statue de la Liberté à New York). L'art roman se diffuse dans tout le Sud-Ouest. et une importante activité religieuse se développe : Abbaye aux Dames, Saint-Eutrope à Saintes, l'Abbaye royale de Saint-Jean-d'Angély. Ces abbayes participent beaucoup à l’assèchement des marais côtiers et à l'exploitation du sel. Durant la Guerre de Cent Ans, l'Aunis et la Saintonge deviennent des enjeux importants et la Charente-Maritime subit de nombreuses destructions, désorganisant l'agriculture et le commerce.

L'activité reprendra progressivement. La ville de La Rochelle connaît un nouvel essor. L’apparition du protestantisme bouleverse de la Charente-Maritime. La côte devient un important foyer du calvinisme et l'arrière-pays demeure majoritairement catholique. La guerre de religion est destructrice pour la région. L'édit de Nantes fait de La Rochelle l'une des places fortes mais en 1627-1628 le cardinal de Richelieu triomphe de la résistance de ses habitants et de son maire Jean Guiton. Mais les protestants se voient confirmée leur liberté de culte par Louis XIII. La révocation de l'édit de Nantes par Louis XIV poussera de nombreux habitants au « désert » ou à l'exil. Rochefort devient l'un des centres de la construction navale à partir de 1666 grâce à Colbert qui crée son port et l'arsenal, et fait fortifier la ville par Vauban.

Les ports de la côte et en particulier Brouage vont devenir l'un des principaux points de départ et de colonisation pour l'Amérique du Nord.Cartier et Champlain originaires de Saintonge et fondent la Nouvelle-France. Les habitants de la Saintonge et de l'Aunis fourniront d'importants contingents d'immigrants vers la Nouvelle-France (Québec). De nombreux mots de saintongeais existe encore dans le québécois. La Rochelle va devenir comme Bordeaux ou Nantes l'un des principaux ports français du commerce triangulaire (« Traite des noirs »). Bernard Palissy, protestant et penseur de Saintes, développera la technique de l'amaille, Réaumur est originaire de La Rochelle comme l'amiral Duperré. La Révolution française réunit les deux provinces en un seul département (moins Cognac, qui était en Saintonge, et qui est rattaché à la Charente) : la Charente-Maritime dont la capitale est d’abord Saintes, puis La Rochelle.

La Charente-Maritime est, comme l'ensemble du Sud-Ouest, en périphérie du développement industriel du XIXe siècle. Les activités agricoles (vigne : cognac ; élevage : beurre de Surgères et céréales), maritimes (ports de pêche) sont les principales activités. Le tourisme commence à se développer à Royan à la fin du XIXe siècle pour devenir l'une des principales industries du département. Durant la Seconde Guerre mondiale, les juifs de Charente-Maritime sont déportés (la communauté de Saintes était très réduite mais était aussi l'un des plus anciennes) et la ville de Royan est presque complètement rasée par un bombardement anglo-américain.

Aujourd'hui, la Charente-Maritime est le plus peuplé du Poitou-Charentes (600 000 habitants) et celui qui a la plus forte croissance démographique. Industries électroniques à Saintes et La Rochelle, constructions navales à La Rochelle et Rochefort, industries agro-alimentaires (beurre de Surgères, Charentes-Poitou ; gâteaux à Beurlay, Saint-Jean-d'Angély et Pons; vigne : pineau et cognac…), ports de pêche (La Cotinière et La Rochelle), port de commerce à La Palice (La Rochelle : import/export du bois)… La Charente-Maritime est le département le plus touristique de la côte atlantique.
Lien vers une autre page de livres à lire.





Longues Roies Productions © 2001. Tous droits réservés.

L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance des droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.
Ce site Web a été optimisé pour faciliter la navigation des personnes mal ou non voyantes.