Image représentant le logo de la gazette des Terroirs. Sans aucun lien.

Accueil Articles Archives Régions Commander Contacts





La Gazette des Terroirs



N° 7 Mai - Juin 2003



Sommaire

Les moulins à vent
de la Beauce
déploient toujours
leurs ailes

Terroirs Infos
Photos
Carte
Un peu d'histoire



Selon les régions, les matériaux disponibles et les richesses du lieu, la forme des moulins a varié. Ainsi le moulin tour, très répandu dans le grand ouest possède un corps fixe, généralement en pierre. C’est la toiture qui tourne, pour orienter les ailes face au vent. Sans aucun lien.
Crédit photos S. Lacroix
Selon les régions, les matériaux disponibles et les richesses du lieu, la forme des molins a varié. Ainsi le moulin tour, très répandu dans le grand ouest, possède un corps fixe, généralement en pierre. C'est la toiture qui tourne pour orienter les ailes face au vent.

Les moulins à vent de la Beauce déploient toujours leurs ailes.
La forme des moulins a varié selon les régions, les matériaux disponibles et les richesses du lieu. Sans cesse améliorés, ils évitaient bien de la peine aux hommes.

Autrefois les moulins étaient la propriété des seigneurs ou dépendaient des abbayes. Ils relevaient de la banalité (une servitude imposée à la population de moudre son grain dans le fief auquel elle était asservie moyennant redevance), c’était le ban-lieu du moulin. Vers 1850, les cadastres dénombraient 811 moulins à vent en Beauce. Au début du XXe siècle, il n’en restait plus qu’une centaine. Une loi en 1910 obligeant les meuniers à ne moudre que de la nourriture pour les animaux et l’évolution technologique porteront un coup fatal à la meunerie traditionnelle. Le dernier moulin à vent cessera son activité à la fin des années 1970.

Selon les régions, les matériaux disponibles et les richesses du lieu la forme des moulins a varié. Le moteur lui-même a été conçu en fonction de la topographie. Ainsi le moulin tour (très répandu dans le grand ouest) possède un corps fixe, généralement en pierre. C’est la toiture qui tourne pour orienter les ailes face au vent. Le moulin pivot (nord de la France essentiellement) se compose lui d’un corps mobile en bois contenant la machinerie, l’ensemble reposant sur un chevalet en bois ou en pierre. Et enfin le moulin cavier d’Anjou dont le corps mobile, appelé hucherolle, supporte les ailes et contient uniquement le mécanisme de renvoi du mouvement.
La hucherolle repose sur un support de maçonnerie conique sous lequel se trouve, en sous-sol, les appareils de mouture. Quant aux ailes des moulins à vent, elles sont, soit toilées, soit constituées de planches comme le système Berton. Elles transmettent un mouvement qui entraîne l’une des deux meules disposées à plat, entre lesquelles passe le grain.

En Beauce, les moulins de pierre furent peu nombreux malgré la présence de matériaux nécessaires. Le moulin pivot en bois fit la quasi unanimité, mais revers de la médaille, les constructions affichèrent une taille moyenne du fait de la rareté, en Beauce, de futaies aux troncs élancés.
Le moulin beauceron de type «pivot», présent jusqu’aux confins de la Loire et de la Sologne, se distingue de ses «cousins» du Nord par un format plus petit, une conception plus rustique. Il possède une cage plus importante que le modèle angevin dit «cavier» d’Anjou. Cette cage en bois du moulin pivot pèse près de quarante tonnes, et vire sur un axe vertical afin d’offrir toujours sa «volée» (les ailes) face au vent.
Dans une plaine ouverte, comme la Beauce, un vent d’une force de 50 km/heure offrait les conditions idéales à une bonne mouture. Le meunier ouvrait alors les ailes en variant leur superficie de prise au vent. Il y avait aussi un langage des ailes : positionnées en croix elles signalaient un mort dans la famille; en quartier ou en balance, le meunier était absent; en chien qui pisse, il rhabillait ses meules afin de leur redonner du mordant pour écraser les céréales.

Reportage réalisé par Stéphane Lacroix

Ecouter un extrait
La suite de cet article au format CD-Audio sur La Gazette des Terroirs©


Longues Roies Productions © 2001. Tous droits réservés.

L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance des droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.
Ce site Web a été optimisé pour faciliter la navigation des personnes mal ou non voyantes.